Caroline-histoire n°2

  • Caroline-histoire n°2
  • Caroline-histoire n°2
  • Caroline-histoire n°2
  • Caroline-histoire n°2
  • Caroline-histoire n°2
  • Caroline-histoire n°2

Caroline-histoire n°2

Julien Magre a commencé à photographier sa femme, Caroline, en 2000 puis ses deux enfants, Louise, à partir de 2004, et Suzanne, depuis 2007. Chronologique, le livre se lit comme un album de famille.
Son univers mêle l’extraordinaire à l’ordinaire sans conflit, avec une douceur mélancolique… un peu comme si chaque arrêt sur image pouvait nous donner, paradoxalement, le sentiment intime et perturbant du temps qui fuit… Ses photos ne capturent rien, n’emprisonnent rien, ne figent rien : elles libèrent simplement l’instant de toute attente esthétique, stylistique, et même presque, photographique, pour simplement le laisser exister dans un cadre qui est celui du regard.
A travers des clichés tirées de son quotidien le plus « ordinaire », Julien nous fait voyager extraordinairement loin, dans les profondeurs de cet endroit de notre propre intimité que nous parvenons généralement à fuir… celui qui effleure les abîmes universels du temps, de la fatigue, de l’ennuie, de tous ces instants qui, entre les moments actifs de la vie, « décrochent  » un peu. […] "
Violaine Bellet
Parution
15/09/2010
Collection
Hors Collection
Format
135 x 180
Français
Broché
60 Photographies en couleur
144 pages
ISBN : 978-2-35046-200-4
Commander
Revue de presse

Caroline-histoire n°2

Édition limitée tirée à 50 exemplaires numérotés accompagnés d’un tirage photographique* (format 10 x 15 cm) signé par Julien Magre.
* Choix possible entre cinq photographies, chacune étant tirée à 10 exemplaires.
  • Caroline-histoire n°2
    Photo #1
  • Caroline-histoire n°2
    Photo #2
  • Caroline-histoire n°2
    Photo #3
  • Caroline-histoire n°2
    Photo #4
  • Caroline-histoire n°2
    Photo #5

Julien Magre

Photographe

Julien Magre est né en 1973. Il est représenté par la galerie Le Réverbère à Lyon depuis mars 2017. Il est attaché à l’objet photographique — la « boîte » de photographies. La photographie existe et s’épanouit par le livre, un objet que l’on peut tenir dans ses mains et manipuler afin de le faire sien.

Il a réalisé plusieurs expositions dans des galeries et festivals : en France, en Italie, Australie, Pays-Bas, et à New York en 2003, où son exposition fût notamment parrainée par Michael Stipe.

En 2014, il fait parti de l’exposition collective du BAL, S’il y a lieu, je pars avec vous avec Sophie Calle, Antoine d’Agata, Alain Bublex et Stéphane Couturier, catalogue éd. Xavier Barral. Il expose la même année au côté de Laure Vasconi à la Filature de Mulhouse et au Tri-Postal de Lille avec le collectif France Territoire Liquide. En 2015, il expose sa série Elles veulent déjà s’enfuir au Château d’Eau de Toulouse. En janvier 2017, il présente sa série Troubles  et Un hiver sans brume à la Galerie Le Lieu, à Lorient. Il montre pour la première fois sa série Je n’ai plus peur du noir au festival de Toulouse MAP en juin 2017, l’exposition est parrainée par Leica. En septembre 2017 est présentée Elles, un corpus de 350 images (photographies, polaroïds, lettres…) prises entre 1999 et 2017, autour de son travail sur sa compagne Caroline et ses deux filles, Louise et Suzanne, à la galerie Le Réverbère à Lyon, en résonance avec la Biennale de Lyon.