Christophe Luxereau

Esthétique du vide
  • Christophe Luxereau
  • Christophe Luxereau
  • Christophe Luxereau
  • Christophe Luxereau

Christophe Luxereau

Esthétique du vide
Entre réel et virtuel, des territoires d’expérimentation
Christophe Luxereau compte parmi les artistes dont les territoires d’expérimentation se situent dans cet entre deux de l’hybridation, entre réel et virtuel. Il augmente, par l’image, les êtres, les corps ou seulement les membres pour mieux nous évoquer un monde à l’ère de l’usage des biotechnologies.
De l’histoire de l’art, il retient les thématiques universelles durant que sa pratique se situe dans un "après la photographie". Et c’est finalement par la mise en scène
qu’il sollicite notre imaginaire en attirant notre attention sur des problématiques sociétales et philosophiques.
Dominique Moulon
Parution
05/10/2009
Collection
Hors Collection
Format
235 x 280
Anglais/Français
Relié couverture cartonnée
50 photographies en couleur
80 pages
ISBN : 978-2-35046-175-5
Commander
Revue de presse

Christophe Luxereau

Esthétique du vide
OFFRE EXCEPTIONNELLE - EDITION LIMITEE

Dans le cadre de la publication la monographie de Christophe Luxereau pour les photographies et Dominique Moulon, Françoise Gaillard pour les textes, les éditions Filigranes propose un tirage limité d'ouvrages.
100 exemplaires numérotés accompagnés
d'un tirage photographique 20 X 20 cm
signé par Christophe Luxereau.
  • Christophe Luxereau
    Photo #1

Christophe Luxereau

Photographe, Artiste

Après des études d’art classique en peinture (école des Beaux-Arts) et en architecture (génie civil), Christophe Luxereau se consacre à la photographie à partir de 1986. Il travaille l’image numérique dès 1995 pour développer le thème de la relation à la machine électronique. Cette relation établit de nouveaux codes, d’autres comportements
et de nouvelles icônes. Le photographe est un cinéphile et lecteur famillier de la cyberculture et des maîtres de science-fiction, base de son univers visuel. Le monde, la mode, qu’il côtoie de façon professionnelle lui inspire des hybridations entre design et haute coutûre. Son travail porte ainsi une réflexion sur l’idée de la beauté artificielle
véhiculée par la publicité cosmétique et de luxe. La pratique du graphisme 2D et 3D accentue la réalité virtuelle de ses créations. Toujours en prospection, chaque série est une étape, une expérience technique et esthétique.
Chacune de ses expositions donne lieu à une mise en espace des oeuvres pour immerger le spectateur au coeur de ses visions. Ainsi il créé mobilier, ambiances sonores et lumineuses sous forme de showroom pour compagnie robotique ou chapelle dédiée au culte de ses madones.
Si la photographie est le terreau de ses créations, il investit la vidéo et les techniques traditionnelles pour élargir son champs des possibles. En 2006, il reçoit un prix du design au Japon pour ses recherches prospectives sur la robotique zoomorphique.
L’oeuvre de Christophe Luxereau se regarde comme un jardin dont chaque création fait partie d’un ensemble devenant au fûr et à mesure du temps un paysage à part entière, constitué de visions posthumaines.