« En 1962, ma  famille arrivait en France, laissant en Algérie toutes ses attaches.
Ils n’y sont jamais retournés.
Je suis né à Paris en 1967.
Il y a vingt ans, je découvrais le golfe du Morbihan grâce à Delphine.
Ses grands-parents s’y installaient trente ans plus tôt.
Sans nous en rendre compte, petit à petit, Delphine et moi avons transmis
cet intérêt pour le golfe du Morbihan à nos deux enfants.
Dans chaque prise de vue Alma et Côme sont présents tels des référents.
Ils symbolisent l’enracinement et la transmission.
Ils ne constituent pas pour autant l’identité de la photographie,
seul le paysage est l’essence  de ce travail. »
Patrick Messina
Expositions :
– Festival Photo de La Gacilly (56) du 31 mai au 30 septembre 2014.
– Tripostal l’exposition collective « France Territoire Liquide » du 4 juin au 4 juillet 2014 dans le cadre du festival des Transphotographiques
Parution
31/05/2014
Collection
Hors Collection
Format
250 x 215
Français
Relié couverture cartonnée et toilée
23 photographies en couleurs
48 pages
ISBN : 978-2-35046-315-5
Revue de presse
De cet ouvrage il a été tiré 30 exemplaires de tête numérotés accompagnés d’un tirage original*, numéroté et signé.

* Trois photographies différentes, tirées chacune en 10 exemplaires.
  • Courte échelle
    Photo #1
  • Courte échelle
    Photo #2
  • Courte échelle
    Photo #3

Patrick Messina

Photographe

Né en 1967 à Paris, vit et travaille à Paris. Après avoir fait l’Ecole Louis Lumière, Il effectue ses premières photographies pour Libération, Télérama et Les Inrockuptibles. Il a imposé dans les divers domaines de l’image sa propre sémantique. Tous les référents qui accompagnent notre quotidien surmédiatisé sont comme passés à la loupe, magnifiés et mis en question tout à la fois. Ses récents travaux personnels, dans le domaine du paysage urbain, comme à New-York, Hong-Kong, Paris, ou sur des territoires ruraux comme l’Islande, les Coteaux du Languedoc ou encore le golfe du Morbihan imposent.
Vincent Colin Metteur en scène. Après avoir dirigé la Scène Nationale de Cergy Pontoise, puis le Centre Dramatique de l’Océan Indien à La Réunion, il refonde sa propre compagnie en 2003.
Il a réalisé de nombreux spectacles tant en France qu’à l’étranger (Argentine, Viêt-Nam, Madagascar, Maurice, Namibie…). Sa version des “Mariés de la Tour Eiffel” de Jean Cocteau, avec des acteurs et danseurs de Namibie et l’orchestre Ars Nova a été invitée au Festival d’Avignon, en 2001.
En 2004, il adapte pour la scène “De la Démocratie en Amérique”, texte d’Alexis de Tocqueville, dans un dispositif scénique conçu par Daniel Buren.