Le « passenger » ici, c’est Rodolphe Burger. Arpentant l’itinéraire bis et les sentiers de traverse. En chemin vers des paysages sonores aux contours mouvants.

 

Le film, c’est And I Ride and I Ride. Pas un portrait, plutôt « l’esquisse d’un territoire » géographique, humain et musical, cosignée Franck Vialle et Emmanuel Abela.

 

Le recueil, c’est cet Éloge du transport. Pas une biographie, mais une polyphonie textuelle. Des allers-retours entre enfance et présent, histoire du rock et histoire intime, original et reprise, musique et texte, son et image, d’une terre d’attache à l’autre, d’un rivage à l’autre…

Co-production
Atopic Productions
Parution
06/06/2016
Collection
Filigranes/DVD
Format
140 x 190
Français
Relié couverture cartonnée
10 photographies en couleur + DVD
120 pages
ISBN : 978-2-35046-265-3
Commander
Revue de presse

Rodolphe Burger Né en 1957 à Colmar, joue du rock dès son plus jeune âge. Après être devenu professeur de philosophie au début des années 80, il reprend le fil de la musique électrique au sein du collectif Dernière Bande, matrice du groupe-culte Kat Onoma dont Rodolphe est le maître d’œuvre, au chant et à la guitare radioactive. De 1986 à sa séparation dix-huit ans plus tard, ce fleuron du rock français cultive sur sept albums une musique obsédante, subtilement imprégnée de blues tendu, de jazz en clair-obscur, de folk urbain et de post-punk ombrageux. Entre os et muscle, entre chien et loup. Une musique racée, définitivement.

Né en 1980, Anthony Boile est diplômé en histoire de l’art et travaille dans un monument historique francilien pour le ministère de la Culture. Passionné par la musique rock et ses avatars, il a consacré sur internet plusieurs écrits à Rodolphe Burger et Kat Onoma, complétés par de longs entretiens. « Non-musicien » s’autorisant à jouer, il est membre fondateur et parolier du groupe Femme Fractale.

Isabelle Freyburger Née en 1973, étudie la philosophie, travaille en communication et divers rédactions de revues dont LimeLight, Polysytyrène et Novo. Elle accompagne structures culturelles, associations, collectivités et professionnels pour la conception et la rédaction de supports d’édition.

Né en 1971, Bastien Gallet enseigne la philosophie et la théorie des arts à la Haute école des arts du Rhin. Il a été producteur à France Culture, rédacteur en chef de la revue Musica Falsa et directeur du festival Archipel.
Il fut pensionnaire à l’Académie de France à Rome (Villa Médicis) et membre du DICRéAM. Il fut à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon responsable du projet de recherche La Forme des idées. Il dirige aujourd’hui les éditions MF. Son travail est philosophique et romanesque. Il est l’auteur de romans, de livrets d’opéra et de plusieurs essais sur la musique et les arts visuels.

Né en 1956 à Paris, Olivier Cadiot est considéré comme une figure emblématique de la littérature française contemporaine. En 1988, il publie aux éditions P.O.L un premier livre, L’Art poétic’. Suivront notamment Le Colonel des zouaves, Retour définitif et durable de l’être aimé, Fairy Queen, Un Nid pour quoi faire, Un Mage en été… Il participe à une nouvelle traduction de La Bible, publiée en 2001. Il a été plusieurs fois adapté au théâtre, pour lequel il a également écrit. Il collabore régulièrement avec des musiciens comme Georges Aperghis, le pianiste Benoît Delbecq, et bien sûr Rodolphe Burger. Avec ce dernier, il a cosigné les albums On n’est pas des indiens c’est dommage, Hôtel Robinson et Psychopharmaka.

Né en 1967, Emmanuel Abela a fait des études d’histoire de l’art. Passionné par la musique, le cinéma et les arts plastiques, il a participé à l’aventure de la revue LimeLight dans les années 90. Depuis 2008, il est le rédacteur en chef des magazines Novo et Zut ! à Strasbourg. En tant qu’auteur, il a dirigé l’ouvrage hommage à Daniel Darc, Le Saut de l’ange, publié en 2013 chez Médiapop et Chicmédias.

Né en 1974 à Marseille, Sylvain Maestraggi vit et travaille à Paris. Il a réalisé Histoires nées de la solitude (2009), film inspiré de textes de Walter Benjamin sur la ville, et écrit régulièrement sur le cinéma documentaire. En 2013, il fonde les éditions L’Astrée rugueuse à l’occasion de la publication de son premier livre de photographies, Marseille, fragments d’une ville, suivi en 2014 par Waldersbach, d’après Lenz de Georg Büchner.