Le Japon représente un nouveau chapitre dans le parcours et dans l’œuvre de Borgetto, un chapitre où résonne une autre et nouvelle musique. De ses derniers voyages, il a rapporté une série de petites images, précieuses comme des bijoux. Envoûtantes comme des élixirs et apaisantes comme du baume. Très différentes des précédentes par leur forme et leur composition, mais encore une fois habitées par une pudeur et une délicatesse dont il est maître.

Le nom de la série « Évanescence » restitue bien l’esprit d’une photographie empreinte de respect et de nostalgie pour un monde qui perpétue encore le culte du passé et des traditions. Au cœur du Japon d’aujourd’hui, dans une dimension hors du temps, survivent les rituels des vœux et des offrandes aux dieux, aux temples de la cité monastique de Koyosan, bien que l’on puisse désormais y arriver directement depuis l’aéroport et que les tours touristiques s’y succèdent, tout au long de la journée. Tout comme se poursuit l’enchantement des promenades rituelles, le long du Chemin de la Philosophie, au milieu des cerisiers et de la végétation, immuable depuis des siècles, des jardins de Kyoto. Laura Serani

Parution
03/11/2016
Collection
Hors Collection
Format
165 x 240
Anglais/Français
Reliure en couture japonaise
24 photographies en couleurs
56 pages
ISBN : 978-2-35046-411-4
Revue de presse
De cet ouvrage il a été tiré trente exemplaires de tête numérotés, accompagnés d’un tirage original* au format 21 x 15 cm, numéroté et signé par Jacques Borgetto. * Trois photographies différentes, tirées chacune à dix exemplaires.
  • Evanescence
    Photo #1
  • Evanescence
    Photo #2
  • Evanescence
    Photo #3

Jacques Borgetto

Photographe

Originaire du Sambuco, petit village du Piémont (Italie), Jacques Borgetto est né à Paris.

Très jeune, il se passionne pour la photographie, qui l’accompagnera dans chacun de ses voyages. Ce « Baudelaire de l’image », comme le qualifie le journaliste Alain Mingam, sillonne le monde et son époque, d’Europe en Amérique et d’Afrique en Asie, à la rencontre de ses semblables.

Depuis 1975, son travail est régulièrement exposé en France et à l’étranger. Il est lauréat du Vienna International Photo Awards (VIPA) en 2012, et obtient plusieurs résidences d’artiste durant sa carrière. Ses œuvres sont présentes dans les collections permanentes de la Maison Européenne de la Photographie, à la Bibliothèque nationale de France et dans de nombreuses collections privées.

Plusieurs publications lui sont consacrées dans la presse spécialisée.

Il est également l’auteur de cinq ouvrages de photographie : L’homme et l’olivier (Editions du Nol, 1984), Nous avons fait un très beau voyage (Filigranes, 2010), L’autre versant du monde (Filigranes, 2010) Terres foulées (Filigranes, 2011), et Buenos Aires (Editions be-pôles, 2013).

Jacques Borgetto vit et travaille à Paris.

Laura Serani

Commissaire