Le travail de Laurent Sfar se situe entre l’art, le design et l’architecture. Dans une logique de l’absurde, il bouleverse la forme et la fonction d’objets. Il les rend ainsi obsolètes mais révèle, dans un même geste, leur usage et leur fonction sociale, politique ou d’échange. C’est ainsi que l’artiste, dans des réalisations personnelles ou en collaboration avec Sandra Foltz, a transformé des objets aussi éloignés l’un de l’autre en apparence qu’un billet de banque et une table de ping-pong mais qui tous deux impliquent des règles d’échanges précises.
Dans d’autres réalisations, il modifie les frontières entre espace public et espace privé questionnant ainsi les règles sociales, politiques, symboliques et les comportements sociaux qui régissent ces deux univers (la création de rendez-vous de nouvelles catégories de population, le film des réactions des passants devant un cadeau sans destinataire posé dans la rue, des lustres dans les interstices entre les maisons, un homme avec des lacets de trois mètres…).
 
Parution
16/09/2009
Collection
Hors Collection
Format
175 x 235
Anglais/Français
Relié couverture cartonnée
100 photographies couleur et noir et blanc
128 pages
ISBN : 978-2-35046-176-2
Commander

Laurent Sfar

Artiste, Plasticien

Laurent Sfar est né en 1969, plasticien, vit et travaille à Paris. Il enseigne à l’Ecole des Beaux-Arts de Toulouse. Il a participé à de nombreuses expositions et résidences en France ou à l’étranger.
Nathalie Leleu est Attachée de conservation au Musée national d’art moderne / Centre Pompidou, Chargée de mission sur la politique numérique. Auteur de textes en histoire de l’art, sur la gestion des collections,enseigne à la Sorbonne Paris IV Connaissance de l’art contemporain et à l’Institut d’Études Politiques de Paris.

Paul Ardenne, né le 4 octobre 1956, est un historien, historien de l’art, commissaire d’exposition et écrivain français. En sa qualité d’historien de l’art, il est spécialisé dans l’art contemporain. Il enseigne l’histoire de l’art contemporain à l’université d’Amiens.