Pascal Grimaud bouscule et met à mal ces lieux communs rassurants. Quittant les circuits balisés, il emprunte des chemins de traverses et nous fait voir tout autrement une partie de la Provence et de ses villages. Ses photos sont comme l’image inversée des clichés d’une région consacrée aux vacances et aux loisirs pour touristes et gens de passage qui ne restent pas longtemps et ne connaissent pas vraiment ceux qui y vivent et  y travaillent l’année durant.
À l’inverse des villages de carte postale, la beauté des paysages, la présence et la vie des habitants n’effacent pas un sentiment de vide et de sourde angoisse qui émanent de nombre de ses photos : des rues, des places, des carrefours sont déserts ; des maisons de village sont à vendre, d’autres aux couleurs sales ou chatoyantes sont en construction ; le bitume s’étale un peu partout ; une route  débouche sur un chemin de terre au milieu de terres à l’abandon… Ces photos contrastent avec la beauté de  bâtisses et de veilles fermes entourées encore de terres cultivées, lovées au sein d’une nature domestiquée et qui s’harmonisent avec elle.

Cet ouvrage retrace une résidence de deux ans sur le territoire du Département des Bouches-du-Rhône : Boulbon, Charleval, Eygalières, Puyloubier. Espaces ruraux, images des marges que les grands axes urbains, à force d’encadrer le domaine de la représentation, tendent à dérober au regard. Rassemblant documents d’archive, tirages de lecture, notes autobiographiques, croquis, planches-contact, ce cahier offre un accès à l’œuvre en cours. Elle tente de restituer la dimension imaginaire, c’est-à-dire créative, que le photographe entretient avec l’objet de ses images. Entre rêverie et rigueur documentaire, Grimaud donne ici à voir la présence du temps à l’œuvre.

Co-production
Le Factotum - Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône
Parution
26/10/2016
Collection
Hors Collection
Format
195 x 245
Français
Relié couverture cartonnée et toilée
67 photographies en couleur et noir & blanc
136 pages
ISBN : 978-2-35046-402-2
EDITION SPECIALE* Le livre est accompagné d’un tirage photographique signé et numéroté par Pascal Grimaud. * Choix possible entre quatre photographies, chacune tirée à 5 exemplaires : tirages format 17,5 x 24 cm.
  • Le temps présent
    Photo #1
  • Le temps présent
    Photo #2
  • Le temps présent
    Photo #3
  • Le temps présent
    Photo #4

Pascal Grimaud

Photographe

Travaille depuis 2 ans dans un projet intitulé Le temps présent. Il s’agit de photographies réalisées à Boulbon, Charleval, Puyloubier et Eygalières. Espaces ruraux, images des marges que les grands axes urbains, à force d’encadrer le domaine de la représentation, tendent à dérober au regard. Rassemblant documents d’archive, tirages de lecture, notes autobiographiques, croquis, planches-contact, ce cahier offre un accès à l’œuvre en cours. Elle tente de restituer la dimension imaginaire, c’est-à-dire créative, que le photographe entretient avec l’objet de ses images. Entre rêverie et rigueur documentaire, Grimaud donne ici à voir la présence du temps à l’œuvre.

Maître de conférences (Université d’Aix-Marseille)

Jean-Pierre Le Goff, né le 1, est un philosophe, écrivain et sociologue français rattaché au laboratoire Georges Friedmann (IDHE CNRS Paris I). Ses travaux portent sur l’évolution de la société, et notamment sur les paradoxes de Mai 68, sur la formation, sur les illusions du discours managérial en entreprise, sur le stress et la souffrance au travail. Il privilégie l’analyse d’un certain « air du temps » qui ne se réduit pas pour lui à des « modes », mais qui lui semble significatif de mutations plus structurelles des idées, des modes de représentation, et des valeurs.