« En 2015, je suis invitée en résidence au Québec dans le cadre d’une collaboration entre Diaphane et les Rencontres Internationales de la Photographie en Gaspésie.
Après dix heures de bus au départ de Montréal, j’arrive dans la baie des Chaleurs. Le territoire est grand et séduisant, il invite au déplacement et pourtant cette fois-ci, j’ai envie de me poser. J’ai entendu parler de Petite-Vallée située sur la côte nord. Je traverse le parc de la Gaspésie d’un seul trait, je contourne les Chics-Chocs et longe la côte par la fameuse 132. A la nuit, je suis arrivée. Je loue une chambre face au fleuve. La vue régulière d’aigles au-dessus de ma tête, les histoires d’orignaux et d’ours, me racontent un territoire hors du commun. A Petite-Vallée, je photographierai donc des êtres hors du commun. »
Issue du cinéma, Claudia Imbert mêle régulièrement dans ses projets le film et la photographie. Elle se passionne pour ses contemporains au cœur même de leur espace, et use de la mise en scène « le passage par l’artifice est une façon de saisir l’instant juste ». Invitée en résidence dans une petite ville de Gaspésie, Claudia Imbert produit une série photographique sur les manières d’habiter l’espace. A Petite-Vallée, les habitants se détachent du paysage et impriment leurs marques sur les lieux.

Petite-Vallée est une bourgade de la Gaspésie. Invitée là-bas en résidence, Claudia Imbert y a produit une série photographique sur les manières d’habiter l’espace. A Petite-Vallée, sous des cieux incléments chargés de nuées, les habitants se présentent comme des blocs qui font face. Les corps se détachent d’un paysage voué à l’immensité, les regards manifestent des cheminements intérieurs dont seuls les personnages ont la clef. Rien de psychologique dans ces portraits plus grands que nature. Chacun joue ici sa partition en solo. Chacun, par sa présence, imprime sa marque sur le lieu et donne sa stature à l’image.

Co-production
Diaphane éditions, Editions Escuminac
Parution
06/07/2018
Collection
Hors Collection
Format
210 x 250
Français
Broché avec rabats
30 photographies en couleurs
80 pages
ISBN : 978-2-35046-442-8
Commander

Claudia Imbert

Photographe

Claudia Imbert Plusieurs fois récompensée : Prix Lucien Hervé, Prix Arcimboldo, Prix de la jeune création, le travail de Claudia Imbert s’épanouit sous différentes formes: expositions, projections, installations. Issue du cinéma, elle mêle le film et la photographie. Les 2 médias se complètent et viennent éclairer sa recherche personnelle. Qu’elle s’intéresse à des poloïstes ou à ses voisins de banlieue, il y a toujours le temps photographique, puis le temps filmé et cela forme un tout. Elle se passionne pour ses contemporains au cœur même de leur espace, et use de la mise-en–scène : « le passage par l’artifice est une façon de saisir l’instant juste ».

Éric Plamondon Diplômé de l’Université Laval, 1992 en communication (journalisme) et économie. Il fréquente l’Université du Québec à Montréal 1993/1996 où il complète un mémoire de maîtrise qui traite du rapport entre science et littérature dans Moby Dick. Vit en France depuis 1996, à Cenon. Il fait paraître son premier roman en 2011, Hongrie-Hollywood Express, autour de la vie de Johnny Weissmuller, et amorce ainsi la trilogie 1984. La notoriété lui vient avec Mayonnaise (2012), sorte d’hommage à Richard Brautigan, deuxième volet de cette trilogie qui se termine avec Pomme S (2013) qui s’attache à la figure de Steve Jobs et au lancement du premier Macintosh en 1984.