Teufelsberg (la montagne du diable), est une colline artificielle située au sud ouest de Berlin, dominant la Ville. Parc de loisirs très prisé des jeunes berlinois, cette colline a été construite après la seconde guerre mondiale avec les débris de la ville après les bombardements alliés. On estime à 30 millions de mètre cube la masse de gravats entassés là, soit l’équivalent de 400 000 bâtiments. La colline s’élève sur l’emplacement de l’université de guerre nazie, qui avait été conçue par l’architecte du IIIème Reich, Albert Speer, et à moitié réalisée. Comme, après la guerre, il était difficile de détruire totalement le bâtiment truffé de souterrains et de bunkers, les autorités allemandes décidèrent de l’ensevelir et de le faire disparaître sous une colline artificielle. La colline fut ensuite recouverte d’arbres, et utilisée pendant l’hiver comme piste de ski dans les années 60 et 70. Pendant la guerre froide, on construisit à son sommet un centre de radar d’espionnage américain, pour écouter les communications du bloc soviétique à Berlin-Est.
 
Marie Sommer est lauréate du concours SFR Jeunes Talents – BAL 2009.
Co-production
Le Bal/SFR
Parution
15/09/2010
Collection
Hors Collection
Format
210 x 290
Anglais/Français
Broché avec rabats
41 Photographies en bichromie et couleur
72 pages
ISBN : 978-2-35046-197-7
Commander

Marie Sommer

Photographe

Marie Sommer. En 2008, j’ai rédigé dans le cadre de mes études, une étude sur les rapports entre personnages et paysages dans la photographie contemporaine. En même temps, j’ai débuté une pratique de la photographie de paysage au moyen format. En 2009, j’ai réalisé mon projet de diplôme avec un livre de photographies sur Teufelsberg, une colline de Berlin.
Elle est lauréate du concours SFR Jeunes Talents – BAL 2009.
Jean-Yves Jouannais est né en 1964. Il a été rédacteur en chef de Art Press pendant 9 ans. Critique d’art et commissaire d’expositions : Biennale de Venise, 1995 ; "Le Fou dédoublé. L’idiotie dans l’art du XXe siècle", Moscou, 2000 ; "La Force de l’art 02", 2009). Il a entamé un cycle de conférences intitulé "L’Encyclopédie des guerres" au Centre Pompidou, programmé pour 4 années.