Ce livre met en lumière une vie autant qu’une oeuvre ; une vie de photographe, mais aussi d’artiste qui traverse de nombreux pays, de Cuba à la France, séjournant notamment aux Etats-Unis. Avec comme constante l’Amérique du Sud et la Caraïbe, et en toile de fond l’Espagne.
Ce qui signifie un réseau d’affinités avec toutes ces cultures. Ce sont les villes : La Havane, New York, Madrid, Paris, où se concentrent les personnalités artistiques et littéraires, qui attirent Jesse Fernández. Ses photographies sont autant de restitutions de ses rencontres avec écrivains, peintres, musiciens, danseurs, comédiens… La liste est éloquente et très variée : Alicia Alonso, Francis Bacon, Jorge Luis Borges, Luis Buñuel, Guillermo Cabrera Infante, Emil Cioran, Julio Cortázar, Salvador Dali, Miles Davis, Marlène Dietrich, Marcel Duchamp, Carlos Fuentes, William de Kooning, Ernest Hemingway, Wifredo Lam, Gabriel García Márquez, Joan Miró, Françoise Sagan, Antonio Saura, Elisabeth Taylor, Edgar Varèse…
L’œuvre se développe entre les années 50 et les années 80. Si elle concerne en premier lieu Cuba, avant la révolution castriste et pendant celle-ci, ce n’est pas pour autant le point de départ de la carrière du photographe : elle débute en Colombie en 1952, après des études de peinture.
 
Exposition présentée à la Maison de l’Amérique latine dans le cadre du Mois de la Photo à Paris, 2012 : 14 novembre 2012 – 28 février 2013.
Co-production
Maison de l’Amérique latine
Parution
08/10/2012
Collection
Hors Collection
Format
210 x 260
Français
Broché avec rabats
150 photographies en couleur et bichromie
200 pages
ISBN : 978-2-35046-261-5
Commander
Revue de presse
Né en 1925 à La Havane (Cuba). Au carrefour de différentes formes d’expressions artistiques : photographie, sculpture, dessin et peinture, il a mené une importante carrière de photographe en collaborant à différentes publications : il a travaillé notamment pour le magazine Life ainsi que le journal Revolución, à La Havane, au moment de l’arrivée au pouvoir de Fidel Castro. Mais c’est surtout dans le monde de l’art et de la littérature dont il se sentait très proche  qu’il a constitué son œuvre de portraitiste. Il est décédé en 1986 en France, où il s’était installé en 1977, après avoir vécu et travaillé aux Etats-Unis ainsi qu’en Espagne.

Bernard Plossu

Photographe

Bernard Plossu, né au Sud-Vietnam en 1945, il a grandi entouré des photographies de désert prises par son père lorsqu’il partit faire du ski sur les dunes du Sahara en 1937 avec Roger Frison-Roche. Pudeur, sensualité, émotion, gaieté, voici quelle est la « sève » qui irrigue déjà les images de cet autodidacte qui débarque au Mexique en 1965 et 1967 pour y rejoindre ses grands-parents. Un Voyage mexicain que publiera 15 ans plus tard son  éditeur Claude Nori. Un livre qui, selon le créateur des Éd. Contrejour, est devenu une sorte de « bible pour toute une génération » soudain désinhibée par sa liberté de ton et sa vision intime et poétique.

Gabriel Bauret

Auteur, Commissaire

Gabriel Bauret collaborateur et rédacteur en chef de plusieurs magazines photographiques, est aujourd’hui commissaire d’exposition et auteur d’ouvrages .
Juan Manuel Bonet est écrivain, poète et critique d’art. Il a dirigé l’IVAM (Valence) et le Musée national Centro Reina Sofia (Madrid). Il est commissaire d’expositions, spécialiste du surréalisme, auteur du Diccionario de las vanguardias en España (1907-1936) et de nombreuses monographies notamment sur Juan Gris, José Manuel Ballester, Martin Chirino.