Le bleu du ciel

Prix Swiss Life à 4 mains

  • Le bleu du ciel
  • Le bleu du ciel
  • Le bleu du ciel
  • Le bleu du ciel
  • Le bleu du ciel
  • Le bleu du ciel

Le bleu du ciel

Prix Swiss Life à 4 mains

Le vol de l’hirondelle, un symbole de liberté. Le Bleu du Ciel prend pour point de départ un souvenir d’enfance, celui du chant des hirondelles dans le ciel et de leur rassemblement sur les fils électriques avant leur voyage vers le Sahara. Associé aux idées de voyage et de liberté, le vol de ces oiseaux a inspiré à Édouard Taufenbach et Régis Campo l’image d’une “partition faite de ruptures, d’accélérations et de silences” où se dessinent “des formes abstraites comme des signes à interpréter”. C’est autour de ce motif poétique que se nouent les recherches artistiques des deux lauréats, qui souhaitent créer à quatre mains une “représentation sensible du passage du temps, du mouvement et des échanges et circulations au sein d’un espace”, en alliant leurs pratiques de l’image et de la musique.

Édouard Taufenbach est né en 1988. Régis Campo, lui, est de vingt ans son aîné. Ils se sont rencontrés au printemps dernier, suite à l’annonce du lancement de la 4e édition du Prix Swiss Life à 4 Mains et leurs univers ont immédiatement dialogué. L’un et l’autre partageant en effet le même imaginaire cinéphile et musical, une proximité de goûts et d’esprit qui leur a donné envie d’unir leur savoir-faire.

 

Rassembler photographie et musique au coeur d’un projet commun, c’est l’ambition du prix Swiss Life à 4 mains organisé par la Fondation Swiss Life. L’édition 2020 a élu son duo de lauréat : le photographe Edouard Taufenbach et le compositeur Régis Campo pour leur oeuvre croisée Le Bleu du Ciel. Leur collaboration est basée sur le thème de l’hirondelle est inspirée d’un souvenir d’enfance des sons qu’elles émettaient alors qu’elles se perchaient sur les fils des poteaux électriques. Au croisement de l’art et de la science, leur performance est une représentation sensible des échanges et circulations au sein de l’espace se basant sur les mouvements du vol de l’hirondelle pendant les migrations où elle traverse le Sahara et la Méditerranée en course vers l’Afrique subsaharienne et l’Europe.

 

Sélection du Prix Nadar 2020

Co-production
Prix Swiss Life à 4 mains
Parution
15/10/2020
Collection
Hors Collection
Format
225 x 285
Français
Leporello (dépliant)
Leporello 25 volets (5,37 m déplié)
50 pages
ISBN : 978-2-35046-515-9
Commander
Paru dans la presse

Le bleu du ciel

Prix Swiss Life à 4 mains

Édouard Taufenbach Né en 1988, il vit et travaille à Paris où il a été Diplômé en Art et média numérique à la Sorbonne. Son travail est partagé entre art vidéo et expression plastique. En 2015 il présente une installation d’envergure : SFUMATO pour Nuit Blanche, ainsi qu’une première exposition personnelle : HOMMAGE2. L’année suivante, il propose une série de collage CINEMA : histoires domestiques, jouant sur les frontières entre le document et la fiction, montrée au 104 à Paris en 2017 dans le cadre du festival Circulation(s). Il présente SPECULAIRE en 2018 à la Galerie Binome ainsi qu’à Unssen et à Paris Photo.

Régis Campo

Compositeur

Son style coloré et ludique traverse toute l’œuvre de Régis Campo, compositeur prolifique et talentueux de concertos, symphonies, opéras, musiques de film et de scène, chansons pop… Un répertoire dense et varié repris par les orchestres du monde entier.  
Lauréat de l’édition 2020 du Grand Prix Lycéen des Compositeurs, décerné par les élèves de 116 établissements pour son œuvre Une solitude de l’espace, Régis Campo démontre avec cette récompense sa capacité à séduire tous les publics. Une approche ludique de la création qui contribue à fédérer des passionnés parmi toutes les générations. Ses œuvres – déjà plus de 300 ! – résonnent à travers le monde, nombre d’entre elles créées par les plus célèbres interprètes. Premier prix de composition au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, celui qui fut pensionnaire de la Villa Médicis a collectionné les récompenses tout au long de son éclatante carrière : le Prix Hervé Dugardin en 1999, le Grand Prix Sacem des Jeunes compositeurs en 2005, le Prix de la Fondation Gaudeamus pour son œuvre Commedia en 1996, trois prix au concours Henri Dutilleux la même année, ou encore le prix de la Fondation Simone et Cino del Duca en 2014. 
La Sacem lui remet en 2020 le Grand Prix de la musique classique contemporaine (Carrière) en décembre 2020 lors des Grands Prix Sacem.
Sa musique pour Le Bleu du Ciel s’inspire de l’univers de la pop, de l’ambient music et de la musique de film en rendant hommage à de grands artistes comme Björk, Ennio Morricone ou encore ORLAN…
En 2017, Régis Campo a été élu membre de l’Académie des beaux-arts, un fauteuil qui fut occupé entre autres par Olivier Messiaen. Comme un symbole !