Photographe et cinéaste, Valérie Jouve appartient à la génération de ces artistes, qui, en France, se sont éloignés de la grande tradition humaniste des reportages photos, sans cependant en rejeter complètement les éléments utiles et essentiels. Elle travaille à partir de paysages, surtout des paysages urbains. Elle inclut dans ses photographies des portraits d’hommes et de femmes en mouvement ; elle en a fait sa spécialité. Les deux sujets classiques du paysage et du portrait sont associés de telle sorte
que, dans la densité de situations urbaines, prend place une scène hautement chorégraphiée. Avec cette démarche sociologique, Jouve épaissit la représentation et la mise en scène. Ses photographies tentent de questionner la ville comme proposition d’un espace « à vivre ensemble » ; une ville en mouvement, en rythme, toujours en oeuvre.
Anthropologue de formation, Valérie Jouve est devenue photographe. Mais ses photographies, qui sont des oeuvres d’art contemporain, appartiennent aussi aux domaines de l’anthropologie, de la sociologie, de la représentation du monde d’aujourd’hui. Par la mise en scène photographique de moments grâce à des « images jouées » ou « performées », elle décrypte notre société et ses aspects de théâtralité quotidienne.

Co-production
Jeu de Paume
Parution
04/06/2015
Collection
Hors Collection
Format
230 x 330
Anglais/Français
Broché
92 photographies en couleurs
160 pages
ISBN : 978-2-35046-334-6
Commander
Revue de presse

Valérie Jouve

Artiste, Photographe

La démarche de Valérie Jouve (née à Firminy, France, en 1964) interroge la capacité des corps à résister face à la normalisation sociale et urbaine. Depuis le début des années 1990, ses différents ensembles photographiques – que l’artiste désigne sous le terme corpus – opèrent une inlassable exploration tant des manières d’habiter l’espace que du rapport que nous entretenons à la ville et au territoire. Afin de réinvestir les possibles des lieux qu’elle photographie, elle ne précise pas leur localisation, esquissant un espace trouble et fictif. Formant un ensemble ouvert, complété par l’artiste au fil du temps, chaque corpus est nommé Sans titre et identifié par un sous-titre générique entre parenthèses : Les Personnages, Les Façades, Les Passants, La Rue, Les Situations, Les Arbres…
Dans les compositions de ses débuts, qui émergent de la densité des situations urbaines, la figure et le paysage se répondent dans des mises en scène hautement chorégraphiées. Par la suite, l’artiste installe une certaine distance vis-à-vis du sujet photographié pour ouvrir l’espace à la notion de territoire, recherche qui la conduit aussi à se tourner vers le film.
Pour Valérie Jouve, une image acquiert chaque fois une nouvelle présence en regard d’autres images. Dans ses accrochages, elle joue ainsi sur la mise en espace et les échos provoqués par leur confrontation afin de convoquer l’imaginaire du spectateur, invité à se projeter dans les espaces de cette exposition.

Marta Gili, directrice du Jeu de Paume, Paris.
Historienne spécialisée dans l’étude du XVIIIe siècle, directrice de recherche au CNRS et enseignante à l’EHESS. Avec son équipe de recherche du "groupe d’histoire des femmes", elle travaille sur les thèmes des identités populaires au XVIIIe siècle, relations hommes-femmes et de l’écriture de l’histoire. Elle est co-animatrice de l’émission Les Lundis de l’Histoire France Culture.

Marie-José Mondzain, née le 18 janvier 1942 à Alger (Algérie), est une philosophe française, spécialiste de l’art et des images. Elle s’est spécialisée dans l’étude du rapport aux images, de l’iconoclasme de la période byzantine jusqu’aux représentations modernes (publicité, propagande, actualités, ainsi que celles de l’art contemporain).

Pia Viewing

Auteur, Commissaire

Après des études supérieures en art, puis en histoire de l’art, Pia Viewing commence à travailler au Centre d’art contemporain La Criée à Rennes, où elle crée le service éducatif. Un poste à la Fondation De Appel, à Amsterdam est suivi, entre 1996 et 2004, par un travail engagé au Centre international d’art et du paysage de Vassivière en Limousin. Après sept ans passés au Centre régional de la photographie (CRP) de Douchy-les-Mines, Pia Viewing s’en va vers de nouveaux horizons pour devenir chercheuse et commissaire d’expositions au Jeu de Paume, à Paris.