Au commencement
Gilbert Garcin vendait des lampes de style. Maître des lumières artificielles. C’était avant. Des lustres à pampilles, des lampadaires high tech. Avant même de devenir photographe, Gilbert Garcin a connu les feux de la rampe. Le jour, il concurrençait le soleil du midi dans son entreprise à mille lampions. Le soir, il annulait le ciel et capait de noir sa boutique à incandescences. Allumer, éteindre. Éteindre, allumer. Gilbert Garcin a longtemps hésité entre jour et nuit.
En 1989, l’expert en luminaires a finalement coupé le cordon et dévissé le poussoir bakélite. L’ancien luminariste a fermé son entreprise de Marseille et réduit son aire de jeux aux dimensions d’une petite boîte noire, son appareil photo. À l’âge de la retraite et des lunettes double foyer, Gilbert Garcin s’est doté d’un œil cyclope. Il est devenu lampe et interrupteur à lui seul ; il s’est simplifié. Devenu artiste, il s’est unifié. […]
Extrait du texte de Natacha Wolinski
 
Ce titre est presque épuisé, ce qui explique le prix de 90 €
Parution
13/11/2011
Collection
Hors Collection
Format
145 x 215
Anglais/Français
Relié couverture cartonnée
101 photographies en bichromie
128 pages
ISBN : 978-2-35046-228-8
Revue de presse
Cinq édition limitée tirée à 30 exemplaires numérotés accompagnés d’un tirage photographique* baryté (format 13 x 18 cm) signé par Gilbert Garcin.
* Choix possible entre cinq photographies, chacune étant tirée à 30 exemplaires.
  • Mister G.
    Photo #1
  • Mister G.
    Photo #2
  • Mister G.
    Photo #3
  • Mister G.
    Photo #4
  • Mister G.
    Photo #5
  • Mister G.
    Photo #6
  • Mister G.
    Photo #7