Julien Magre

Troubles
  • Julien Magre
  • Julien Magre
  • Julien Magre
  • Julien Magre
  • Julien Magre

Julien Magre

Troubles
Ce cahier rassemble des images, des expérimentations, des fragments de textes, des références, des photographies, des tentatives visuelles, des résidus de Polaroïd, des photographies de photographies…
Ce cahier a été réalisé comme un geste, en gardant l’aspect brut, fragile, et instinctif de la pensée. Il n y a pas de chronologie ou de logique narrative.Ce corpus d images a été le point de départ et m’a permis de construire et réaliser la série photographique Troubles, présentée au BAL à Paris en septembre 2014 lors de l’Exposition S’il y a lieu je pars avec vous.
Cahier est une collection de carnets de travail édités en fac-similé, dirigée par à suivre à Marseille. Chaque livre offre au lecteur la possibilité de pénétrer dans l’intimité du processus créatif chez les photographes : croquis, esquisses,notes constituent, avant l’œuvre aboutie, un corps esthétique autonome d’autant plus vital qu’il est encore en gestation.
Nous avons déjà publié Arja Hyytiäinen, Ali Taptik et Nina Korhonen.
Pour ces artistes le carnet est un support de réflexion et de recherche : textes, coupures de presse, extraits de notes prises sur internet, planche-contact, e-mail, etc ; le monde y est confronté, décanté, trié, dans un va-et-vient continu entre l’intime et le public, entre communauté et conscience.
Co-production
à suivre - Vinci
Parution
07/05/2015
Collection
Hors Collection
Format
140 x 210
Anglais/Français
Broché
70 photographies en couleurs et noir et blanc
64 pages
ISBN : 978-2-35046-348-3

Julien Magre

Photographe

Julien Magre est né en 1973. Il est représenté par la galerie Le Réverbère à Lyon depuis mars 2017. Il est attaché à l’objet photographique — la « boîte » de photographies. La photographie existe et s’épanouit par le livre, un objet que l’on peut tenir dans ses mains et manipuler afin de le faire sien.

Il a réalisé plusieurs expositions dans des galeries et festivals : en France, en Italie, Australie, Pays-Bas, et à New York en 2003, où son exposition fût notamment parrainée par Michael Stipe.

En 2014, il fait parti de l’exposition collective du BAL, S’il y a lieu, je pars avec vous avec Sophie Calle, Antoine d’Agata, Alain Bublex et Stéphane Couturier, catalogue éd. Xavier Barral. Il expose la même année au côté de Laure Vasconi à la Filature de Mulhouse et au Tri-Postal de Lille avec le collectif France Territoire Liquide. En 2015, il expose sa série Elles veulent déjà s’enfuir au Château d’Eau de Toulouse. En janvier 2017, il présente sa série Troubles  et Un hiver sans brume à la Galerie Le Lieu, à Lorient. Il montre pour la première fois sa série Je n’ai plus peur du noir au festival de Toulouse MAP en juin 2017, l’exposition est parrainée par Leica. En septembre 2017 est présentée Elles, un corpus de 350 images (photographies, polaroïds, lettres…) prises entre 1999 et 2017, autour de son travail sur sa compagne Caroline et ses deux filles, Louise et Suzanne, à la galerie Le Réverbère à Lyon, en résonance avec la Biennale de Lyon.

 

Rafael Garido est écrivain et traducteur. Il a collaboré avec Antoine d’Agata (Agonie, Ice, Odysseia).