Il y a dans la relation de la photographie au territoire urbain le lien intime d’une réciprocité ; une mentalité commune contemporaine, une équivalence historique qui les destinaient sans doute à se rencontrer ? La photographie est associée au processus de construction – déconstruction de la ville, à une sorte de vandalisme permanent qui semblerait vouloir tout à la fois l’ausculter et l’écorcher pour tenter d’en extirper une mémoire… Les trois villes (Marseille, France ; Sarajevo, Bosnie ; Odessa, Ukraine) révèlent des temporalités multiples à la fois actuelles et historiques, « résonnant » à partir d’un fonds de réminiscences ouvert ; il émane de ces photographies le souvenir à la fois ténu et persistant de peinture de paysages classiques et de tragédies antiques auquel se mêle la force de l’image documentaire contemporaine.
Parution
26/04/2006
Collection
Hors Collection
Format
300 x 250
Anglais/Français
Relié couverture cartonnée
107 photographies en couleurs
170 pages
ISBN : 978-2-35046-051-2
Commander

Monique Deregibus est photographe et professeur à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon. « La maison Chypre, 2009-2013 » est le troisième livre réalisé en collaboration avec les éditions Filigranes, Paris.
Chacune des séries photographiques, héritière d’une histoire du paysage conceptuel, est consacrée à des territoires spécifiques, tantôt proches ou lointains, manifestant toujours un fort intérêt pour les réminiscences inconscientes contenues dans le plan ainsi que pour les notions d’architecture et de territoire urbain. Ces espaces la plupart du temps consignés dans un travail éditorial peuvent se lire comme formant le décor abandonné des tragédies humaines.