Passionné depuis toujours de photographie (son grand-oncle était ami et mécène d’Eugène Atget), Patrice Calmettes, alors qu’il n’a pas encore 20 ans, se voit proposer par Diana Vreeland de devenir photographe pour Vogue USA. Une complicité qui durera plusieurs années avant qu’Andy Warhol lui demande de collaborer pour Interview.
Après toutes ces années de vie cosmopolite et de débordements, Patrice Calmettes se réfugie dans un travail sur l’intemporalité. Portraits, architectures et paysages sont autant de sujets qui nous situent aux racines de notre civilisation occidentale. La plupart de ses photos ont été prises à Ibiza, île méditerranéenne de passage d’excès et de quiétude, depuis l’époque phénicienne.
Méticuleux et solitaire, ses noirs et blancs sont stylisés et quel que soit le sujet, ils gardent une dimension classique, esprit partagé avec Robert Mapplethorpe. Ce dernier était un jeune homme inconnu de 18 ans, Patrice Calmettes fut alors ébloui par son talent dès qu’il entra dans son studio. Le plus souvent il travaille à l’Hasselblad, ses photos sont graphiques, toujours en lumière naturelle (ses noirs sont lumineux) et d’une grande élégance. Ses photos ont la force des images qu’on mémorise au premier regard.
Pierre Passebon
Parution
03/02/2015
Collection
Hors Collection
Format
245 x 285
Espagnol/Français
Relié couverture cartonnée et toilée
49 Photographies en bichromie
64 pages
ISBN : 978-2-35046-349-0
Commander
Revue de presse

Passionné depuis toujours de photographie, Patrice Calmettes, alors qu’il n’a pas encore 20 ans, se voit proposer de devenir photographe pour Vogue USA, ce qui durera plusieurs années avant qu’Andy Warhol lui demande de collaborer pour Interview.
Après toutes ces années de vie cosmopolite et de débordements, Patrice Calmettes se réfugie dans un travail sur l’intemporalité. Portraits, architectures, paysages, sont autant de sujets qui nous situent aux racines de notre civilisation occidentale. La plupart de ses photos ont été prises à Ibiza, île méditerranéenne de passage d’excès et de quiétude, depuis l’époque phénicienne.

Judith Benhamou s’est spécialisée dans l’art après des études de Droit et de Sciences politiques. Elle tient des rubriques sur l’art ou le marché de l’art pour Les Echos, le Point ou Art Press. Elle est directrice éditoriale d’une émission quotidienne sur Paris Première et TV5 Monde, « Otto le gardien de l’art contemporain ». Reconnue comme étant l’une des spécialistes de l’étude du marché de l’art contemporain, elle fait de nombreuses conférences à travers le monde où elle évoque les différentes problématiques liées à ce sujet. En 2009, 2010 et 2011 elle est commissaire de l’exposition « Warhol TV » qui examine les relations entre Warhol et la télé, montrée à Paris, Lisbonne et Rio de Janeiro.

Pierre Passebon est le directeur de la galerie du Passage à Paris.