Je n’ai plus peur du noir

  • Je n’ai plus peur du noir
  • Je n’ai plus peur du noir
  • Je n’ai plus peur du noir
  • Je n’ai plus peur du noir
  • Je n’ai plus peur du noir
  • Je n’ai plus peur du noir
  • Je n’ai plus peur du noir
  • Je n’ai plus peur du noir
  • Je n’ai plus peur du noir
  • Je n’ai plus peur du noir
  • Je n’ai plus peur du noir
  • Je n’ai plus peur du noir
  • Je n’ai plus peur du noir

Je n’ai plus peur du noir

Le 25 décembre 2014,
je fais des photographies ce matin-là, en Corrèze.
Le lendemain, nous apprenons, suite à une analyse de sang de routine,
que Suzanne, notre fille de 7 ans, est atteinte d’une leucémie.
Elle est rapatriée le 29 décembre à Paris, à l’hôpital Trousseau.

 

À partir de ce moment-là, je photographie Suzanne à l’hôpital, à la maison…
Nous décidons, elle et moi, de faire un projet ensemble sur les objets de l’hôpital,
les jouets de la maison, son quotidien.
Je lui propose que l’on fasse un livre tous les deux, elle veut bien.

 

Je lui dis que la dernière partie du livre sera la sortie de l’hôpital, sa guérison,
les grandes vacances… la vie qui reprendra.

 

Elle n’a pas guéri. Elle est partie le 25 juin 2015.

 

Je décide de photographier les vacances, sans elle.

 

Le livre a été imprimé le 26, 27 et le 28 juillet 2016 en Italie.

 

Julien Magre, septembre 2016

Co-production
d&b
Parution
27/09/2016
Collection
Hors Collection
Format
170 x 245
Français
Relié couverture cartonnée et toilée
67 photographies noir et blanc couleur
110 pages
ISBN : 978-2-35046-401-5
Commander
Revue de presse

Je n’ai plus peur du noir

Julien Magre

Photographe

Julien Magre est né en 1973. Il est représenté par la galerie Le Réverbère à Lyon depuis mars 2017. Il est attaché à l’objet photographique — la « boîte » de photographies. La photographie existe et s’épanouit par le livre, un objet que l’on peut tenir dans ses mains et manipuler afin de le faire sien.

Il a réalisé plusieurs expositions dans des galeries et festivals : en France, en Italie, Australie, Pays-Bas, et à New York en 2003, où son exposition fût notamment parrainée par Michael Stipe.

En 2014, il fait parti de l’exposition collective du BAL, S’il y a lieu, je pars avec vous avec Sophie Calle, Antoine d’Agata, Alain Bublex et Stéphane Couturier, catalogue éd. Xavier Barral. Il expose la même année au côté de Laure Vasconi à la Filature de Mulhouse et au Tri-Postal de Lille avec le collectif France Territoire Liquide. En 2015, il expose sa série Elles veulent déjà s’enfuir au Château d’Eau de Toulouse. En janvier 2017, il présente sa série Troubles  et Un hiver sans brume à la Galerie Le Lieu, à Lorient. Il montre pour la première fois sa série Je n’ai plus peur du noir au festival de Toulouse MAP en juin 2017, l’exposition est parrainée par Leica. En septembre 2017 est présentée Elles, un corpus de 350 images (photographies, polaroïds, lettres…) prises entre 1999 et 2017, autour de son travail sur sa compagne Caroline et ses deux filles, Louise et Suzanne, à la galerie Le Réverbère à Lyon, en résonance avec la Biennale de Lyon.