Mouvement à quatre mains pour mère et fille

Mouvement à quatre mains pour mère et fille

Ce livre est un chant d’Amour entre une mère et sa fille,
Une fleur d’espérance,
Une douce musique colorée de joie et de peine,
Corolle d’un doux vent de bonheur d’une tempête enfin apaisée.

Belle surprise en fait venant de ma fille surtout, ces mots plutôt flatteurs : tes photographies sont magnifiques… Mais, il faut dire que le modèle est beau. J’aime ses traits, sa finesse. Tout est harmonieux dans son visage. Et pour une maman c’est bien de capter telle attitude, tel regard, tel sourire et aussi de masquer le tout par une branche ou une fleur que la nature nous offre. Les ombres passent et dessinent sur l’ovale de son visage quelque douleur, quelque joie. Mais les traits fatigués de ma fille sont là aussi. Je vais les enlever, ne révéler que ce qu’elle est vraiment. Fatigue dûe à des nuits privées de sommeil, à des rêves brisés, à des angoisses profondes comme certaines cernes qui maquillent ces yeux.
Tirage 500 exemplaires.

Parution
02/04/2015
Collection
Hors Collection
Format
250 x 200
Anglais/Français
Reliure suisse cartonnée
23 photographies en couleurs
36 pages
ISBN : 978-2-35046-344-5
Commander

Audrey Armand

Artiste, Photographe

Née en 1979 à Reims, France. Vit et travaille à Reims.
Elle entre à l’école des Beaux-Arts de Paris à 19 ans, après quelques essais dans différents ateliers c’est dans celui de Christian Boltanski et grâce à son enseignement attentif que pendant de nombreuses années Audrey Armand apprendra à découvrir son propre univers intérieur et les fondements de sa création future.
Elle y développera son travail autour d’installations photographiques ou sonores, explorant son univers issu d’une éducation portée par la foi chrétienne, la recherche surnaturelle et la pratique religieuse dont elle parcourt dans ses travaux l’héritage précieux de « ces nombreuses beautés, fleurs de mon enfance ». Le poids de cet héritage et son lien solide avec le réel l’ont amenée à une relecture hors mode, du monde, des couleurs et des sens.
C’est dans une distance affectueuse, un questionnement fertile de l’imaginaire et avec une grande vitalité poétique qu’elle sort diplômée des Beaux-Arts de Paris en 2003 sous la direction de Christian Boltanski, et poursuit ses recherches à travers des oeuvres personnelles ou liées à des rencontres, des commandes ou des voyages. Elle expose régulièrement et prépare des projets en France et à l’étranger.
Ses recherches l’ont amenée à développer d’autres d’aspects liés à son histoire. Ainsi, en 2006 elle passe plusieurs mois à se réimprégner de la maison de ses parents. Elle y interroge cet univers que fût la bulle familiale et le rapport au monde extérieur par l’observation et le décryptage de l’espace physique : la maison, le jardin et le voisinage direct.
Trois œuvres sont issues de cette période de recherche : “Dobra Noc, Moja Kochana…* *Bonne nuit, mon amour…” (installation / Frac Champagne-Ardenne 2007), Jardin clos (série photographique 2006 / en cours) et ma maison voisine (livre d’artiste / Filigranes 2008).
Depuis 2008, elle entreprend une nouvelle série de recherches dans le sillage des thèmes abordés, développant de nouvelles formes (film 16 mm, vidéo…) pour approfondir son exploration sensible. C’est ainsi que les oeuvres cinématographiques la caresse et flowers of nowhere voient le jour (réalisées lors des deux résidences Ecritures de Lumière, Ministère de la Culture et de la Communication).
En février 2010, après une résidence de deux années à la Cité Internationale des Arts à Paris, Audrey Armand part à nouveau sur les traces de son passé. C’est en Croatie et en Bosnie-Herzégovine qu’elle réalise son livre d’artiste Miracle-Oracle (Filigranes), un projet que de longues années ont patiemment façonné et mûri…
En 2013, lors d’une longue maladie où l’artiste reste alitée pendant plus de trois années, elle crée à l’Iphone avec sa mère, entre sa chambre d’hôpital et sa maison, son dernier livre d’artiste mouvement à quatre mains pour mère et fille (Filigranes, 2015).
Ici, ni pleurs ni grincements de dents, la couleur explose comme la vitalité d’une âme saturée de Joie, de Beauté et d’Amour à offrir aux autres.
En 2017, Audrey Armand décide de mettre fin à sa carrière.
Audrey Armand était représentée :
depuis octobre 2008, par Filigranes Editions (Paris-France)
depuis juillet 2008, par la Galerie KunstBüroBerlin (Berlin-Allemagne)
depuis juillet 2010 par la Galerie des Comptoirs Arlésiens (Arles-France)

Evelyne Armand

Photographe