Dix ans après sa mort, le 1er avril 1994, Robert Doisneau reste toujours aussi populaire. Pour fêter l’auteur de Mademoiselle Anita et du Baiser de l’Hôtel de Ville, ceux qui l’ont bien connu – collègues, voisins, proches – évoquent cet homme attachant à l’humour légendaire. De Sabine Weiss à Willy Ronis, de Daniel Pennac à Pierre Dumayet, de Sophie Ristelhueber à Bertrand Eveno, tous racontent un souvenir avec lui et permettent ainsi de retrouver Doisneau dans Paris et sa banlieue, en compagnie de tous ces gens qu’il a photographiés avec tendresse et humanité.
B.O.
Parution
15/03/2005
Collection
é (é-crits, é-crans, é-crins)
Format
120 x 160
Français
Broché
1 photographie en noir et blanc
64 pages
ISBN : 978-2-35046-008-6
Commander

Brigitte Ollier

Auteur, Journaliste

John Ford Point, avec des photographies de Vincent Mercier, est son dernier livre édité par Filigranes, après Henri (Cartier-Bresson), Robert (Doisneau), et Hervé (Guibert). Elle a aussi accompagné Louis Heilbronn pour From Flowers and More et, auparavant, Bernard Descamps avec Quelques Afriques.

Chez Hazan, ont paru Robert Doisneau et Manuel Alvarez Bravo ; aux éditions du Regard, Rogi André, photo sensible, avec Elisabeth Nora ; aux éditions de l’œil, Malick Sidibé au village.

 

Son site web, www.best-regards.fr, assemble ses instantanés de voyages et ses rencontres au fil du temps.

Robert Doisneau

Photographe