Avec quoi une photographie peut-elle

avoir à faire, dès lors qu'on la voit ?

Avec quoi une photographie peut-elle

avoir à faire, dès lors qu'on la voit ?

« Avec quoi une photographie peut-elle avoir à faire, dès lors qu’on la prend ? », questionnait Denis Roche, dans son premier livre de photographies, Notre antéfixe. « Avec quoi une photographie peut-elle avoir à faire, dès lors qu’on la voit ? » interroge à son tour, en écho, Alain Coulange.
Prenant appui sur deux images emblématiques de l’oeuvre photographique de Denis Roche, l’auteur détermine en des termes explicites son propos : « […] je propose de convenir que ce qu’on ne voit pas est caché dans l’appareil visible au premier plan. Même si cette affirmation est contestable (on pourra même la juger délirante), ce qui m’intéresse au demeurant dans cette image, plus encore dans la suivante que j’ai hâte à présent de commenter, c’est l’appareil photo photographié par lui-même. » Méditation sur la vision et l’acte de voir, le texte s’aventure sur le territoire des relations subtiles qu’entretiennent écriture et image. Fruit d’une rencontre déjà ancienne, cet ouvrage est placé sous le double signe de l’amitié et de la complicité.
Alain Coulange a notamment écrit sur Ralph Gibson et sur des photographes moins connus tels que Patrick Kuhn, Jean-Luc Tartarin, plus récemment Timothy Mason.
Parution
16/02/1998
Collection
Hors Collection
Format
170 x 230
Français
Broché avec rabats
2 photographies en noir et blanc
32 pages
ISBN : 978-2-9106826-484
Commander

Denis Roche

Auteur, Photographe

Denis Roche (1937-­2015), photographe, poète, éditeur, est l’auteur d’une trentaine de livres. Son oeuvre photographique a été publiée dans de nombreuses monographies. Après avoir été directeur littéraire aux Éditions Tchou de 1964 à 1970, il participe au comité directeur de la revue Tel quel dans les années 60 et entre, en 1971, aux Éditions du Seuil où il fonde en 1974 la collection de littérature contemporaine « Fiction & Cie » qu’il dirige jusqu’en 2004. Avec Gilles Mora, Bernard Plossu et Claude Nori, il créé en 1980 Les Cahiers de la photographie et reçoit, en 1997, le grand prix de photographie de la Ville de Paris. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions, en France et à l’étranger, entre autres à la galerie Le Réverbère à Lyon, au musée Nicéphore Niépce à Chalon-­sur-­Saône, à la Maison Européenne de la Photographie à Paris en 2001. En 2015, une grande rétrospective lui est consacrée au Pavillon Populaire de Montpellier, sous la direction de Gilles Mora. Denis Roche est représenté par la galerie Le Réverbère à Lyon depuis 1989.