« La ville a muté, mais pas encore nos représentations et nos pratiques. Peut-on continuer de nommer péri-urbain (en référence au centre-ville) ce qui est en réalité simplement la ville contemporaine : ce réseau fait de continuités automobiles, de lotissements, de connexions énergétiques, d’alimentation en eau et en nourriture, de noeuds aéroportuaires, de zones, de parcs de loisir.
Le photographe a raison : c’est uniquement à cette échelle, en observant la ville depuis le centre jusqu’à ses confins, qu’on peut analyser correctement tout le spectre de ses interactions avec le sol, le végétal, la biosphère. Quitter le centre-ville, tracer son chemin, arpenter ces espaces en interrogeant la qualité de la relation entre le donné naturel et l’occupation humaine, c’est déjà une invitation à penser, à pratiquer, à construire la ville autrement. »
Baptiste Lanaspeze
 
Dessins : Stéphane Brisset
Graphisme : Yann Linsart
 
Co-production
Institut Français Ecosse - Conseil Général Bouches-du-Rhône
Parution
13/11/2013
Collection
Hors Collection
Format
285 x 230
Anglais/Français
Relié couverture cartonnée
33 photographies en couleurs
56 pages
ISBN : 978-2-35046-297-4
Commander

Geoffroy Mathieu

Photographe

Né à Boulogne Billancourt. Vit et travaille à Marseille. Diplômé de l’Ecole Nationale de la Photographie d’Arles en 1999. Partage son temps entre un travail artistique qu’il développe au travers de livres ou d’expositions et un travail de photographe indépendant : comme portraitiste pour la presse nationale (Le Monde, L’express, l’Usine Nouvelle…), réalisant des reportages pour des agences de communication d’entreprise (L’Agence, Verbe, Publicorp, Textuel…), menant des observatoires photographiques du paysage pour des Parc Naturels Régionaux (Ardèche, Narbonnaise), réalisant des commandes de maisons d’éditions (Autrement)…
Membre de l’association LES PANORAMISTES qui regroupe des photographes de paysage et une spécialiste du développement rural en vue de mener des travaux tel que des Observatoires Photographiques du Paysage et plus globalement une réflexion sur le paysage.