Harar

Ethiopie (Arthur Rimbaud)

Harar

Ethiopie (Arthur Rimbaud)

Arthur Rimbaud vécut sept ans au Harar, il partagea les derniéres années de sa vie entre ses activités de négociant dans la ville et des voyages ou des expéditions à travers les déserts d’Ogaden, de Danakil et les plaines de Somali jusqu’à la Mer Rouge. C’est de Harar qu’il partit épuisé pour se faire soigner en France et mourir à Marseille.
A Harar, il n’y a rien ou si peu concernant Rimbaud. Pas d’objets, une fausse maison, à la bibliothéque de la ville pas un ouvrage jusqu’à présent. Rien n’est sûr. Son nom est prononcé des dizaines de fois chaque jour par une poignée de jeunes guides qui harcélent de rares touristes.
Parution
15/11/1999
Collection
Hors Collection
Format
150 x 210
Broché
19 photographies en bichromie
36 pages
ISBN : 978-2-910682-78-1
Commander
Né en 1949 en Loire-Atlantique, Guy Hersant apprend la photographie en apprentissage à l’age de seize ans. Après l’obtention de son C.A.P, il travaille comme assistant pour plusieurs photographes avant d’ouvrir son propre studio à Lorient en 1975 Il y travaillera quinze ans. Il séjourne pour la première fois en Afrique en 1971 et y retourne par la suite régulièrement.
C’est en 1999, alors qu’il traverse l’Afrique de l’Ouest à la rencontre des photographes africains, que Guy Hersant choisit d’orienter son travail autour du portrait et de la photographie de groupe. On retrouve cette thématique dans le travail qu’il a réalisé entre 2003 et 2004 sur le pays Montreuillois, à l’invitation du Musée du Touquet. Les photographies de l’exposition confirment la vision à la fois documentaire et humaine qui traverse l’ensemble de son oeuvre.
Depuis 1979, Guy Hersant a notamment exposé à la BPI du Centre Pompidou à Paris, au Musée des Arts décoratifs de Nantes, à la Bibliothèque Nationale de France, au Musée Arthur Rimbaud de Charleville-Mézières, à la galerie L à Paris, au théâtre La Passerelle à Gap, à la fondation Marco à Vigo.

Guy Hersant a publié La Chine Quotidienne, texte de Roland Trotignon, aux Editions Léoréca ; aux Editions filigranes ont paru : L’Africaine, accompagné de poèmes de Christian Jacob, Champs préfacé par Bernard Noël, Harar, texte de Bernard Noël et Please do not move, accompagné de trois poèmes de Sam Cambio.
Tout le monde est créée et présentée au Musée du Touquet du 20 mars au 5 juin 2005. Le livre éponyme est publié aux éditions Filigranes.