Automne 2020, Frédéric Stucin, photographe, pousse la porte de la P’tite Cafète, à Niort. Accolé au pôle psychiatrie de l’hôpital, l’endroit est un lieu de soin où les patients qui le souhaitent viennent passer un moment, boire un verre, manger une glace, suivre un match à la télé, discuter entre eux ou avec les soignants. Une semaine par mois, le photographe va leur proposer de créer, ensemble, de “vrais portraits rêvés”. Une photographie qui les raconte, qui dit ce que l’on a envie de dire de soi, à ce moment-là. Le pari de ce projet est que le regard extérieur ne soit plus un empêchement, mais au contraire l’occasion d’un partage. Que les patients donnent à voir au lieu d’être regardés.

“À ce que nous sommes” est le fruit de cette immersion, organisée à l’initiative de la Villa Pérochon, centre d’art contemporain photographique situé à Niort, et de l’un des services psychiatriques de l’hôpital. Entre les portraits s’intercalent des vues des lieux, P’tite Cafète et unité psychiatrique dans son ensemble, ainsi que d’étonnantes photographies d’archives retrouvées dans les cartons du service.

 

La Villa Pérochon, centre d’art contemporain photographique, reconnu d’intérêt national par le ministère de la culture et un des services psychiatriques de l’hôpital de Niort invitent un.e artiste photographe en résidence de création/médiation. En immersion au sein de la P’tite Cafète, lieu de convivialité au sein de l’hôpital, accessible sur prescription, l’artiste ira à la rencontre des patients acteurs incontournables de ce projet. La P’tite Cafète est un lieu propice à la rencontre et aux expériences sociales. Elle fonctionne comme un bar associatif. C’est un lieu de soins suffisamment sécurisant pour que l’expérience de l’autre puisse avoir lieu.
Exposition à la Villa Pérochon à Niort, du 29 avril au 2 septembre 2022. Deux autres expositions 2022/2023 à la galerie Stimultania à Strasbourg puis au Musée Nicéphore Niépce à Chalon sur Saône.

Co-production
Villa Pérochon - Niort
Parution
05/05/2022
Collection
Hors Collection
Format
235 x 290
Français
Relié couverture cartonnée et toilée
75 photographies en couleurs
104 pages
ISBN : 978-2-35046-561-6
Commander

Frédéric Stucin est photographe depuis 2002. Il collabore avec de nombreux médias et institutions et poursuit un travail artistique personnel, qui mêle imaginaire et réel. Son dernier ouvrage, La Source (Maison CF, 2021) est une exploration des berges de la Seine au premier déconfinement. Endorphine (Filigranes, 2021) embarque au cœur d’entraînements sportifs clandestins, pendant la crise sanitaire. Only Bleeding (Éditions du Bec en l’air, 2019), est le récit en images d’une errance poétique dans les rues de Las Vegas. Ses photographies ont fait l’objet de plusieurs expositions, notamment avec le musée Nicéphore Niépce de Chalon-sur-Saône, au Hangar Photo Art Center à Bruxelles, à la Villa Pérochon à Niort, à la galerie Vu’ à Paris.

Ondine Millot

Auteur, Journaliste

Journaliste indépendante après seize années à Libération, Ondine Millot s’est spécialisée dans le récit littéraire d’histoires vraies. Elle collabore à plusieurs magazines et a publié quatre ouvrages. Le Candidat idéal (Stock, 2021) raconte la genèse d’une tentative de meurtre entre avocats. Les Monstres n’existent pas (Stock, 2018) est une enquête issue d’entretiens avec Dominique Cottrez, mère infanticide. L’Amour à mort (Steinkis, 2013), retrace vingt histoires de violence conjugale et Esclavage domestique (Filigranes, 2006, avec le photographe Raphaël Dallaporta) quinze parcours d’employés à domicile maltraités.