Planche(s) Contact # 4

Edition 2013

  • Planche(s) Contact # 4
  • Planche(s) Contact # 4
  • Planche(s) Contact # 4
  • Planche(s) Contact # 4
  • Planche(s) Contact # 4
  • Planche(s) Contact # 4
  • Planche(s) Contact # 4
  • Planche(s) Contact # 4
  • Planche(s) Contact # 4

Planche(s) Contact # 4

Edition 2013

Le pari était risqué ! De nombreux photographes sont attachés à un territoire, ils aiment photographier leur quotidien, celui qui les entoure, ou la ville, voire la région qu’ils habitent, mais n’aiment pas s’aventurer plus loin. Alors les faire voyager, leur faire quitter leur univers pour un autre qu¹ils ne connaissent pas, comme Deauville, est un pari fou, risqué comme on les aime. Et réussi comme vous allez pouvoir le découvrir dans les pages suivantes.
Gunnar Smoliansky a quitté la Suède pour sa véritable première commande à l¹étranger à 80 ans ! Kishin Shinoyama a certes exploré de nombreux pays, mais reste ancré dans la tradition japonaise, il est venu
avec deux mannequins du pays du Soleil-Levant.
Terri Weifenbach, elle, a délaissé la nature américaine pour explorer des espaces beaucoup plus petits mais néanmoins inspirants : les jardins de Deauville. Zhuang Jay a voyagé de sa Chine natale et remuante pour le festival du film asiatique.
Dans un autre registre, Grégoire Alexandre a abandonné, l’espace de quelques jours, l’atmosphère ouatée du studio photo pour les intempéries de la plage. Et à la manière de détectives privés (ou d’archéologues), Audrey Corregan et Erik Haberfeld eux aussi se sont séparés de leur studio pour en reconstituer un autre, provisoire dans le hall d’une villa, afin de mener leur enquête sur la tradition culinaire
de la ville. Pour d’autres, l’ailleurs est la source première de leur travail. Harry Gruyaert ne voit un lieu qu’à travers sa palette de couleurs et Lucie et Simon, fascinés par le fantastique, recherchent le mystère dans les décors que l’on fréquente régulièrement. Quant à la lauréate du Prix Louis Roederer 2012, Lore Stessel, après avoir gagné en offrant une vision intime de la ville, a préféré cette fois-ci photographier ses frontières, comme un trait dans le paysage.
Une nouvelle promenade inédite dans Deauville et le monde inédit de onze nouveaux artistes.
Bon festival, bonne lecture !

Patrick Remy
Directeur artistique

Co-production
Ville de Deauville
Parution
26/10/2013
Collection
Hors Collection
Format
180 x 220
Anglais/Français
Broché
120 photographies en couleur et noir et blanc
108 pages
ISBN : 978-2-35046-301-8
Commander