5 septembre 2020
Centre culturel - Vichy
Festival Portrait(s)-Vichy

Une nouvelle édition du festival Portrait(s) est toujours un bel événement. Depuis huit ans, ce rendez-vous désormais familier fait entrer en résonance la ville de Vichy et la photographie. Cette année, Portrait(s) présente douze expositions qui se tiennent simultanément au Centre culturel et sur l’esplanade du lac d’Allier.
Au programme, l’artiste franco-libanaise Rima Samman qui expose, pour la première fois, sa série L’amour se porte autour du cou, dont nous présentons, en avant première, l’ouvrage qui accompagne cette exposition.
Par ailleurs Claudine Doury expose ses images sur l’adolescence que nous avons partiellement publié, en 2017, dans un livre L’homme nouveau.
Autres artistes au programme : Ed Alcock, Charles Fréger, Danielle Levitt, Chris Steele-Perkins, Paolo Verzone. Une carte blanche est donnée à la galerie Les Douches qui présente Sébastien Camboulive, Alexis Cordes, Arlene Gottfried, Paul Pouvreau, Bruce Wrighton.

_
Vernissage samedi 5 septembre à 18 h

Expositions du 5 septembre au 25 octobre 2020
Centre culturel 20 rue Maréchal Foch 03200 Vichy
www.ville-vichy.fr/portraits/2020

30 juin 2020
Musée du quai Branly
Les Curiosités du monde de Françoise Huguier

Depuis une quarantaine d’années, Françoise Huguier est une rapporteuse d’images reconnue. Des images capturées dans les coulisses des défilés de mode, dans les bagages d’un reportage au Japon, dans les limbes de l’Afrique fantôme, dans les soutes de la Sibérie, dans les arrière-boutiques de la société coréenne. Ce que l’on sait moins, c’est qu’elle est aussi une insatiable glaneuse d’objets, la plupart ramenés de ses pérégrinations, dont la collection transforme sa maison en un gigantesque cabinet de curiosités. Rendez-vous insolite et inédit, l’exposition Les curiosités du monde de Françoise Huguier invite à se laisser surprendre par la découverte de son univers, une incroyable collection d’objets bigarrés, des plus mystérieux aux plus étrangement familiers.

_

Exposition au musée du quai Branly – Jacques Chirac

du 30 juin 2020 11 octobre 2020
37 Quai Branly, 75007 Paris
+33 (0)1 56 61 70 00
www.quaibranly.fr

29 juin 2020
Hôtel Fontfreyde - Clermont-Ferrand
“Le photographe et son double”

Exposition de Julien Mignot à Clermont-Ferrand

Photographe-reporter dès l’âge de 20 ans, il travaille aujourd’hui comme portraitiste pour des magazines tels que le New-York Times, le Monde ou Vanity Fair. Dans son travail personnel, Julien Mignot interroge les représentations des mondes de la musique et du cinéma par le biais de ses travaux de commandes institutionnelles autant que par ses recherches photographiques personnelles.

À l’occasion de son 20e anniversaire, en mars 2020, la Coopérative de Mai édite un livre, imaginé autour des bouleversements profonds liés à la musique, et construit autour d’une ligne éditoriale devinée en filigrane : “avoir 20 ans à Clermont-Ferrand”.

_

L’exposition est réalisée en partenariat avec le Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand et la Coopérative de Mai pour le 20e anniversaire de la salle de concerts.

_

Hôtel Fontfreyde : Centre photographique

Exposition prolongée jusqu’au 20 septembre 2020
34 rue des Gras – 63000 Clermont-Ferrand

17 avril 2020
Mister G. vient de nous quitter

Mister G. vient de nous quitter, nous en sommes tous très tristes. Mes pensées vont vers sa famille et ses amis.
J’ai eu beaucoup de chance de rencontrer Gilbert en 1998. A l’époque,  ce jeune photographe avait 68 ans. En 22 ans, Filigranes a publié huit livres avec lui. Chaque titre d’ouvrage correspond à l’image de la couverture : La vie est un théâtre, Simulacres, Le témoin, Tout peut arriver, Mister G., Lorsque le vent viendra, Faire de son mieux.
De nombreux auteurs ont par leurs mots accompagné ses images : Yves Gerbal, Anne-Marie Garat, Armelle Canitrot, Magali Jauffret, Christine Ollier, Natacha Wolinski, Vincent Josse, Marie Darrieussecq.
Il est et restera pour toujours un des photographes importants pour la maison Filigranes. Il aimait beaucoup venir signer ses livres à Arles, à Paris Photo, ou en librairies. Et il prenait du temps avec chaque lecteur. Avec énormément de plaisir, et de patience.
Avec du papier, de la ficelle, de la colle, du sable, des galets, un mécano, des baguettes de bois, deux lampes… Il possédait un imagier de différentes postures de son effigie et parfois de celle de son épouse Monique. D’un coup de baguette magique, Gilbert transformait toute une mise en scène théâtrale, en une photographie en noir et blanc, pleine de poésie. Il réalisait les prises de vues dans son cabanon à La Ciotat qu’il avait transformé en studio. Son style singulier, ses petites installations donnaient à voir des situations, dont le dénominateur commun  reste la dérision, l’absurde de la condition humanoïde. L’humour et une obsession des Mythes, notamment ceux d’Icare et de Sisyphe.
Tes images vont continuer à faire le tour du monde, et te faire exister encore longtemps parmi nous.

Au revoir Mister G. !


Patrick Le Bescont


Portrait sur Gilbert Garcin – Réalisation Rima Samman

29 février 2020
Zoème - Marseille
Bernard Plossu

Rencontre/signature avec Bernard Plossu autour du livre Roma

Textes de Alain Bergala et Patrick Talbot

Samedi 29 février – 11 h

_

Zoème

8 rue Vian 13006 Marseille