Il fait un temps de poème

Volume 2

Il fait un temps de poème

Volume 2
Photographies Francis Goeller
En vingt ans de temps de poème à Lannion, quinze à Saint-Malo et cinq à Achères, j’ai toujours gardé le désir d’interroger, à la façon du commissaire Maigret quand il veut à tout prix comprendre l’assassin qu’il va arrêter. Je veux comprendre d’où vient le courage de Boualem Sansal d’affronter à la fois les islamistes et un pouvoir algérien totalement corrompu. D’où vient le nom de Claude Vigée – vie, j’ai – qu’il a pris pour viatique lors de son entrée dans la résistance en 1939. D’où vient le sourire d’Azouz Begag qu’assombrit parfois une goutte de mélancolie.  D’où vient la capacité de Seyhmus Dagtekin et de Björn Larsson à changer de langue comme on change de cheval au poste frontière. D’où vient la paix qui se dégage de la violence des poèmes de Bernard Noël. D’où viennent la voix chaude du Peul Souleymane Diamanka et celles envoûtantes de Benat Achiary, de Yann-Fañch Kemener et de Maram al-Masri. D’où vient notre sentiment d’être en lévitation quand nous écoutons, à fleur de peau, circuler le souffle fragile de François Cheng au milieu du vide. D’où vient que nous sommes blessés  par la détresse du grand journaliste que fut Gilles Courtemanche et dont le livre Un dimanche au bord de la piscine de Kigali a fait le tour du monde.
[extrait de l’introduction d’Yvon Le Men]
Co-production
Région Bretagne - Ville de Lannion
Parution
21/03/2013
Collection
Hors Collection
Format
170 x 230
Relié couverture cartonnée
60 photographies en noir et blanc
252 pages
ISBN : 978-2-35046-279-0
Commander
Revue de presse

Il fait un temps de poème

Volume 2

Yvon Le Men

Auteur, Poète

Yvon le Men est né en 1953 à Tréguier. Depuis son premier livre Vie (1974), écrire et dire sont les seuls métiers d’Yvon Le Men. Il est l’auteur d’une œuvre poétique importante à laquelle viennent s’ajouter des entretiens, trois récits et deux romans.
A Lannion où il vit, il crée, en 1992, les rencontres intitulées Il fait un temps de poème. Étonnant voyageur, il travaille au festival du même nom et de Saint-Malo à Bamako, de Sarajevo à São Paulo, il se fait le passeur des poètes et des écrivains. En 1997, il y crée un espace poésie. De 2006 à 2008, il a publié une chronique hebdomadaire dans le journal Ouest-France : Le tour du monde en 80 poèmes. Ses textes, livres ou anthologies, sont traduits dans une quinzaine de langues.
Par ailleurs, depuis de nombreuses années, il travaille dans les écoles, avec les enfants.